Psyche

From L'avenir de l'humanité

NOTE IMPORTANTE
Cet article n'est pas une publication officielle de la FIGU.



Psyche

La Psyche est le facteur dans lequel l'état d'une humeur négative et/ou positive, respectivement, l'atmosphère de l'attitude intérieure, produit - à partir de l'état, c'est-à-dire de la forme des pensées et des sentiments - la confiance en soi, à partir de laquelle, dans un sens positif, l'exaltation, l'encouragement, la joie, l'espoir et le fait d'être émotionnellement bien positionné, etc. sont soutenus, alors que, dans un sens négatif, l'abattement, l'insouciance, le découragement et le désespoir, etc. surviennent.

An illustration from a book by Randolph Winters.

La psyché est le nom du bloc et du facteur semi-matériel qui, dans le corps matériel d'une forme de vie - dans ce cas, l'homme - organise et gère en son sein, dans un ordre négatif ou positif, les pensées et les sentiments de la conscience matérielle, d'où résulte un déséquilibre négatif ou positif ou un équilibre neutre-positif, l'homme étant alors simplement déséquilibré négativement ou positivement ou équilibré de façon neutre-positive.

Un déséquilibre positif ou négatif signifie, pour la psyché, qu'elle est dégénérée sous une forme ou une autre, tandis qu'un équilibre neutre-positif signifie que, dans la psyché, il existe un équilibre qui consiste en les mêmes valeurs de négatif et de positif, chacune au même degré, ce qui n'entraîne donc pas de dégénérescence négative ou positive, mais simplement une symétrie et, par conséquent, une harmonie équilibrée.

La psyché n'a rien à voir avec une "âme", au sens où les philosophes anciens et nouveaux, tels que Platon, Aristote, Démocrite, etc., ainsi que les stoïciens et les épicuriens, la mythologie grecque, etc.

La psyché n'a rien à voir non plus avec ce qu'on appelle le "voyage de l'âme" ; l'Esprit immortel n'y réside pas non plus, et elle n'incarne pas la raison de l'homme ou son moi réel.

Tout cela est tout aussi incorrect que la représentation de Platon, à savoir que le psychisme est la puissance automobile dans le monde et dans l'homme, dont le moi réel est constitué de la raison dans la tête (logistikós), du courage (thymós) dans la poitrine et du désir (eptymía) dans le bas-ventre, la raison étant ce qui est divin dans l'homme et, en tant que tel, immortel.

Aristote affirme que la psyché est la première entéléchie*, respectivement, la forme qui se manifeste matériellement, respectivement, la puissance résidant dans l'organisme physique qui en assure le développement et l'achèvement.

Toujours selon Aristote, elle est censée produire la forme de l'organisme et, pour les plantes, la capacité de se nourrir et de se propager. Avec cela, les animaux sont censés être capables de posséder une perception sensorielle ainsi que la capacité de désirer et de se déplacer d'un endroit à l'autre. L'homme est censé fusionner ces capacités en lui, et c'est pour cette raison qu'il reçoit l'esprit immortel, introduit en lui de l'extérieur.

Selon les stoïciens, la psyché était un corps, et en fait un pneuma, respectivement un principe de nature et de vie, semblable à l'air et ardent, subtilement détaillé. Démocrite et les épicuriens ont également enseigné que le psychisme est corporel, et qu'il est même préférable de le comparer à un pneuma chaud, constitué des atomes les plus lisses et les plus ronds, dont une partie est répartie, de manière totalement déraisonnable, sur tout le corps, tandis que la partie de l'âme douée de raison était assignée à son siège dans la poitrine.

L'affirmation de la philosophie grecque est également incorrecte lorsqu'elle affirme que la psyché (vie, âme) est le principe de la vie, que son porteur est le corps, et que le principe lui-même est le porteur de l'esprit dans l'humain. La mythologie grecque avance également l'affirmation absurde que la psyché est l'image fantôme de l'humain, représentée comme ailée, ou comme un oiseau, un papillon ou une autre sorte d'entité féminine ailée.

Note Entéléchie

   1. Chez Aristote, terme réalisé par l'acte, qui ne renferme plus aucun devenir.
   2. Chez Leibniz, entité qui jouit de toute la perfection dont elle est capable de par sa nature.

Source : https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/ent%C3%A9l%C3%A9chie/29871



Les désignations susmentionnées ne proviennent pas d'évaluations purement terrestres de la valeur des termes, car seuls certains d'entre eux ont été créés par des humains de la Terre qui se sont occupés de parapsychologie.

Divers autres termes et désignations proviennent de l'enseignement spirituel de Nokodemions et Henoket ont été remodelés de manière compréhensible pour les humains de la Terre par "Billy" Eduard A. Meier avec l'aide du Plejaren Ptaah.

Plus précisément, ces termes concernent la Psychotéléportation, la Psychotéléplastie, la Materialkinesis ainsi que la Psychomaterialkinesis, la Pyrokinesis, la Psychopyrokinesis, la Psychotelekinesis, la Psychoprojection, la Psychoautopyrokinesis et la Psychoautokinesis.[1]


Un livre entier sur la Psyché est disponible. On peut en trouver des extraits traduits et disponibles en anglais dans la section livres, The Psyche (book).


Further Reading


Links and navigationFuture FIGU.pngf Mankind

Contact Report Index Meier Encyclopaedia
n A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

References